Vous êtes témoin de maltraitance envers un animal ?

Les actes de cruauté envers les animaux sont malheureusement trop fréquents, nous en sommes les tristes témoins

Un voisin qui frappe son chien, une connaissance qui a cessé de nourrir ses chats, un propriétaire sans scrupule qui refuse de soigner son âne ou un ami qui garde enfermé dans une cage un petit chien couvert de plaies… Attention, il peut arriver qu’un animal soit bien nourri mais qu’il ne voie jamais la lumière du jour ou ne reçoive jamais une caresse de son maître, sans pour autant recevoir des coups. La maltraitance peut prendre diverses formes et si vous vous y attardez, vous remarquerez que la limite est vite franchie.

Comment réagir face à un cas de maltraitance animale ?

Toute plainte enregistrée à notre centrale fait l’objet d’une enquête. Vous êtes donc invités à nous téléphoner au 02/527.10.50 pour signaler tout acte de maltraitance envers les animaux dont vous êtes témoins. Appelez-nous même en cas de doute : notre équipe se tient disponible pour décrypter la situation avec vous et envisager ou non une intervention sur place. Dans bien des occasions, nos inspecteurs parviennent à améliorer des situations dramatiques et, dans les cas les plus graves, procès-verbal est dressé par la police fédérale qui peut alors procéder à la saisie de l’animal, victime de négligence, de cruauté, privé de soins ou même, dans certains cas extrêmes, torturé.

Attention : nous n’avons aucun pouvoir verbalisant. Nous ne pouvons pas dresser des amendes et nous n’avons pas non plus le droit de saisir un animal sans l’autorisation du Parquet, du SPF Bien-Être animal ou encore de l’Afsca, l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire.

La loi du 14 août 1986
La loi belge en protection animale (voir ci-joint), adoptée le 14 août 1986, a déjà subi plusieurs modifications.

Ce que vous pouvez faire en cas de maltraitance ou de négligence envers un animal:

  1. Contactez-nous
    Téléphonez-nous au 02/527.10.50 ou envoyez-nous un mail à info@veeweyde.be ou via notre page Facebook, www.facebook.be/VeeweydeOfficiel. Nous enverrons l’un de nos inspecteurs sur place. Si les faits sont avérés, nous contacterons la police pour saisir l’animal et dresser un procès-verbal.
  2. Contactez la police
    Prévenez la police des faits dont vous avez été témoin et déposez plainte.
  3. Contactez le service Bien-être animal de votre région
    Pour la Région bruxelloise :
     https://environnement.brussels/forms/formulaire-de-plainte-bien-etre-animal
    Pour la Région wallonne :
    http://bienetreanimal.wallonie.be/home/plaintes.html  
    Pour la Région flamande : 
    https://www.lne.be/meldpunt-verwaarloosde-of-mishandelde-dieren
  4. Rassemblez-vous
    Parlez du cas de maltraitance autour de vous, invitez des personnes à joindre votre cause et déposez plusieurs plaintes en même temps. L’union fait la force ! Pour attirer l’attention des autorités compétentes, vous pouvez aussi vous constituer partie civile contre la personne que vous accusez de maltraitance animale. Mettez en place un comité de quartier et distribuez des pétitions. Alertez les médias et votre commune. Et ne baissez jamais les bras !