Web designer: Alex Verween      Veeweyde a.s.b.l © Tous droits réservés


VEEWEYDE Accueil Société Royale Protectrice des Animaux- a.s.b.l Une  colonie  d’oiseaux                                     prospère  à  Veeweyde

La presse relaie régulièrement les chiffres alarmants du déclin des oiseaux à Bruxelles.
En 25 ans, notre capitale a perdu 95 % de ses moineaux domestiques.

Les causes ?         Perte d’habitat, d’alimentation, pollution, prédation…


Comme le soulignaient les journaux Le Soir et La Capitale, plusieurs éléments nuisent à certaines familles d’oiseaux : c’est le cas des nouvelles constructions et des rénovations qui entraînent la disparition de cavités dans lesquelles nichent des oiseaux aussi connus que les étourneaux, les martinets ou les moineaux.
La disparition des friches nuit quant à elle aux oiseaux qui se plaisent dans des milieux à peine boisés, ensoleillés, ouverts, comme les fauvettes ou le pouillot. Malgré la présence d’espaces verts, la ville continue de se construire, « grignotant inexorablement les derniers petits espaces sauvages et venant se coller au plus près de la forêt. Il y a donc une spécificité bruxelloise.
En Wallonie, les populations de moineaux restent stables là où il y a encore des fermes, des granges… »

Nous avons la chance à Veeweyde, d’être situé en bordure de Bruxelles et de profiter d’un endroit vert et privilégié. Nos prairies situées à l’arrière du refuge sont bordées d’arbres, lierres, buissons et arbustes et autant de cachettes idéales pour les oiseaux, sans compter les toitures de nos granges et de nos poulaillers qui accueillent plusieurs nids d’oiseaux. La faune et la flore de ces lieux privilégiés permettent à plusieurs espèces de nidifier et de prospérer. Moineaux, mésanges, étourneaux, merles, rouges-gorges, buses ou même encore mouettes et goélands…
Ils sont les bienvenus chez nous et veillons chaque jour à ce que leur habitat n’en soit en rien perturbé.