Web designer: Alex Verween      Veeweyde a.s.b.l © Tous droits réservés


VEEWEYDE Accueil Société Royale Protectrice des Animaux- a.s.b.l

Nous avons été alertés à plusieurs reprises sur l'existence de petites annonces frauduleuses sur Internet concernant des chiots à donner gratuitement contre bons soins.
Nous tenons une nouvelle fois à vous mettre en garde contre ces escrocs.


Mais comment reconnaître une fausse annonce  d'une vraie ?


Les propriétaires de ces animaux fictifs répondent poliment aux mails et semblent honnêtes, mais bien vite, proposeront un arrangement. Vous devrez payer le transport de l’animal, la douane, des frais administratifs, des vaccins ou encore des papiers d’identification. A chaque étape ses difficultés que vous devrez solutionner en payant. Il arrive ainsi que les victimes de ces arnaques payent jusqu’à 1.500 euros pour un animal qui n’existe pas. Restez prudents ! Demandez à voir l’animal avant de l’accueillir chez vous.


Et si vous cherchez un animal à adopter, nous ne pouvons que vous conseiller de vous rendre en notre refuge. Nos pensionnaires vous attendent avec impatience.



                    












































Arnaque vente chiens et chats sur Internet.PDF

Vous cherchez un animal à moindre frais ?


Gare aux arnaques sur Internet !



Lire l’article du journal “La Capitale”.







Les fausses annonces de chiens à donner

Une nouvelle arnaque rappelle que les transactions sur Internet requièrent la plus grande prudence. Cette fois, il s'agit de petites annonces publiées dans le but de donner des chiens dont les maîtres ne peuvent plus s'occuper. Rien à payer, à l'exception des frais liés au transport des animaux. Qui bien sûr n'arriveront jamais.


Les fausses annonces visant à soutirer de l'argent sont monnaie courante sur Internet. La dernière en date a de quoi mettre les victimes dans... une humeur de chien. Car c'est précisément ce dont il s'agit. L'arnaque, concerne des petites annonces à travers lesquelles les escrocs cherchent à placer leur animal de compagnie sous prétexte qu'ils manquent de place ou qu'ils ne peuvent plus s'en occuper correctement. Les animaux sont cédés gratuitement, mais il faut payer les frais de transport et éventuellement défrayer un intermédiaire. Bien sûr, les escrocs caressent leurs victimes dans le sens du poil en annonçant de jolis petits chiens, comme des chiwawas, pas trop âgés. Ensuite, pour créer un climat de confiance, ils prennent contact via une adresse e-mail insoupçonnable (qui se méfierait d'une julia.lorianne@hotmail.fr ?) et tissent un lien familier. « L'interlocuteur indique que nous sommes la famille idéale pour son chien », raconte l'une des victimes.


Bien sûr, les escrocs caressent leurs victimes dans le sens du poil en annonçant de jolis petits chiens, comme des chiwawas, pas trop âgés. Ensuite, pour créer un climat de confiance, ils prennent contact via une adresse e-mail insoupçonnable (qui se méfierait d'une julia.lorianne@hotmail.fr ?) et tissent un lien familier. « L'interlocuteur indique que nous sommes la famille idéale pour son chien », raconte l'une des victimes.

Les escrocs demandent ensuite à être payés via des sites de transporteurs, mais ces sites complices sont en réalité créés uniquement pour l'occasion. Les internautes payent... mais le chien, lui, n'arrive jamais.