Veeweyde a.s.b.l © Tous droits réservés


VEEWEYDE Accueil Société Royale Protectrice des Animaux- a.s.b.l

En cette période de vacances, nous tenons à vous mettre en garde contre certaines attractions touristiques particulièrement cruelles envers les animaux. La plupart des spectateurs l'ignorent et affirment même y assister justement parce qu'ils aiment les animaux !

Voici une liste d’attractions à éviter à tout prix.

Il est impératif que vous ne vous laissiez pas entraîner à assister à ce genre de spectacle, même pas « pour une fois », parce que c’est l’argent des touristes qui permet à ce type d’attractions de survivre.

Ce classement se base sur une étude réalisée par l’unité de recherche sur la préservation de la vie sauvage de l’Université d’Oxford. Les chercheurs se sont basés sur les cinq libertés de l’animal : ne pas souffrir de faim ou de soif, ne pas souffrir de blessures ou de maladies, exprimer un comportement naturel, ne pas être victime d’inconfort, et ne pas éprouver de peur ou de détresse.


---> La promenade à dos d'éléphant

C'est devenu une habitude touristique que de se balader à dos d'éléphant en Thaïlande. Les touristes assoiffés de sensations fortes et d' "aventure" en sont d'ailleurs tout émoustillés.

Mais ces pauvres éléphants vivent un enfer. Ils sont arrachés à leur mère dès leur naissance et violemment dressés pour les obliger à obéir. Les éléphants sont enchaînés, affamés, assoiffés pendant plusieurs jours, torturés et et battus. Lorsqu'ils sont enfin brisés, ils sont condamnés à promener des touristes à longueur de journée. Certains meurent d'épuisement.

-> Embrasser une espèce dangereuse de serpent

On connaît par cœur ces photos de touristes enlaçant un serpent dangereux. La recherche des sensations fortes est ici aussi, malheureusement, plus forte que celle du bien-être animal. Le serpent venimeux est capturé à l’état sauvage. Pour qu'il ne puisse plus représenter un quelconque danger pour les touristes, ses crocs sont arrachés à vif. Quand il n'en meurt pas, l'animal souffre terriblement pendant plusieurs semaines.

---> Câliner un bébé tigre

Qui n'a jamais rêvé de donner le biberon à un bébé tigre? Aussi mignon ce spectacle peut-il sembler être, en Thaïlande, au Mexique, en Argentine, il faut impérativement savoir que ces bébés ont eux aussi été arrachés à leur mère. Ils sont gardés enchaînés. Une fois devenus adultes, ils sont tués ou relâchés dans la nature où ils ne survivront pas.

---> Prendre une tortue de mer dans les mains

C'est le must dans les îles Caïmans. On se passe la tortue de main en main, on la manipule, on prend des photos, ignorant sa fragilité, son angoisse et son stress. Elle bat des nageoires pour se débattre, ce qui engendre des fractures. Si sa carapace se fissure, elle meurt après une longue agonie.

---> Les spectacles de dauphins

Capturés en haute mer, ces animaux qui sont d'une intelligence et d'une sensibilité très élevées, ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes dans un bassin rempli de chlore. Eux qui parcourent des dizaines de kilomètres par jour en liberté, entourés de leur famille, ne sont pas faits pour exécuter des pirouettes et avaler des poissons morts en guise de récompense. Enfermés, loin de l'océan, loin des leurs, ils finissent par mourir jeunes, malades, déprimés.

---> La rencontre avec les lions

C'est en Afrique du Sud que les touristes sont invités à s'approcher de lions enfermés dans des cages. Ici aussi, ces animaux sont arrachés à leur mère à leur naissance et vivent ensuite une vie misérable au cirque ou au zoo, ou tués par des chasseurs occidentaux fortunés. Leur os sont revendus pour la médecine traditionnelle chinoise. Le mythe du roi lion est bien loin

---> La corrida

Il va sans dire qu'assister à ces horribles mises à mort est traumatisant par la violence avec laquelle ces animaux sont mis à mort. Il n'y a pas que les taureaux transpercés de flèches qui souffrent, mais les chevaux aussi.

---> Les spectacles de singes dansants

Torturés et battus pour apprendre à danser, ces petits singes amusent pourtant la galerie de touristes qui viennent admirer leurs spectacles, dans certains pays d'Asie et d'Afrique. Quand leur numéro est terminé, ils sont enchaînés court et enfermés dans des petites cages. Jusqu'au prochain numéro...

                  De grâce, ne soutenez pas ces formes de maltraitance animale.


                              
  Boycottez-les !






D'autres news